avec AFP
Agence QMI

Un Canadien parmi les victimes à Playa del Carmen

Plusieurs morts dans une fusillade à Playa del Carmen

Voir en plein écran

avec AFP

Dernière mise à jour: 16-01-2017 | 19h56

PLAYA DEL CARMEN - Une fusillade s'est produite tôt lundi dans la populaire destination touristique de Playa del Carmen, au Mexique, faisant cinq morts, dont un Canadien. Deux citoyens canadiens figurent aussi parmi les blessés.

La fusillade a éclaté vers 2 h du matin durant le festival de musique électronique BPM organisé dans la discothèque Blue Parrot.

La victime canadienne a d'abord été identifiée par des proches comme étant Kirk Wilson, un homme de 49 ans, de la région de Hamilton, en Ontario. Un hommage lui a été rendu sur un site web de bars de Toronto. Il était portier dans la Ville Reine et s'était rendu à Playa del Carmen pour travailler à la sécurité durant le festival de musique.

Des amis ont affirmé qu'il avait une stature imposante avec ses 6 pieds et 5 pouces, mais qu'il était reconnu comme une des personnes les plus sympathiques dans le milieu des boîtes de nuit à Toronto.

En soirée, Affaires mondiales Canada a confirmé qu'un citoyen canadien avait été tué dans cet événement et a confirmé qu'il s'agissait de M. Wilson. Dans un courriel transmis à l'Agence QMI, le ministère a aussi indiqué que l'information qui a circulé voulant qu'un autre Canadien ait été tué dans cette fusillade n'est pas fondée et qu'il s'agit plutôt d'une personne d'une autre nationalité.

Deux Canadiens ont en outre été blessés dans cet événement, a mentionné Affaires mondiales Canada.

«Les responsables consulaires à Playa del Carmen et à Mexico sont en contact régulier avec les autorités locales [...], et fournissent une aide consulaire aux citoyens canadiens affectés par l'événement, dont deux qui ont été blessés.»

«Nous surveillons la situation au Mexique, a pour sa part déclaré le premier ministre Justin Trudeau sur Twitter. Mes condoléances à la famille du Canadien qui a été tué lors de la fusillade d'aujourd'hui.»

Policier tabassé

Le club Blue Parrot a déjà fait la manchette en 2011: un policier du Service de police de la Ville de Montréal y avait été rudement tabassé.

La victime aurait aperçu des Québécois sympathisants des Hells Angels. Il aurait alors entrepris de les photographier.

Les individus en question s'en seraient aperçus et l'auraient entraîné à l'écart, dans une tente VIP, où il a été sauvagement rudoyé pendant plusieurs heures.

Le policier a dû recourir à des chirurgies pour reconstruire son visage. Des os avaient été broyés par les coups.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos