Accueil Divertissement
 
JDM
Le temps qui court - Lise Dion de retour au sommet
© Ben Pelosse/JdeM/Agence QMI
Lise Dion fait preuve d’une remarquable autodérision, dans son nouveau spectacle Le temps qui court, parlant notamment de son poids et de son âge.
Cote des internautes
0/5
(Nbre de vote : 0)

LE TEMPS QUI COURT

Lise Dion de retour au sommet

Raphaël Gendron-Martin
18-11-2011 | 03h14

Lise Dion a passé six ans loin des planches, épuisée par sa dernière tournée de 514 spectacles. Mercredi soir, dans un St-Denis bondé, sa salle de prédilection, l’humoriste n’est apparue aucunement rouillée. Même que son énergie contagieuse a causé l’hystérie dans la salle. Un retour très réussi.

Rares sont les humoristes capables de faire preuve d’autant d’autodérision que Lise Dion. Dans ce nouveau « oneman show» , Le temps qui court, la comique ne s’est aucunement épargnée, riant abondamment de son poids (« j’ai perdu cinq livres… ça va faire deux ans ») et de son âge (« j’ai vieilli, je commence à aimer les fleurs en plastique »).

Durant la première partie du spectacle, un humour principalement de stand-up, les rires n’ont pas cessé. À chaque 30 secondes, l’humoriste sortait une blague faisant crouler de rire la foule, inhabituellement très hystérique pour un soir de première.

Le Journal a décortiqué pour vous ce nouveau « one-woman show » de la reine québécoise de l’humour.

La salle

: Lise Dion est véritablement dans son salon au Théâtre St- Denis. À ce jour, elle est la seule femme à s’y être produite plus de 50 fois. Avec cette nouvelle tournée, le compteur va continuer de monter.

La foule

: Le soir de la première, on y retrouvait plusieurs amis humoristes et autres artistes, ainsi que des spectateurs dans la cinquantaine ; la même génération que Lise Dion. Certains journalistes couvrant le spectacle en avaient aussi profité pour inviter leurs mères.

Le décor

: Tout en simplicité, avec uniquement quelques gros paravents en bois.

La mise en scène

: Signée Michel Courtemanche, elle nous montre une Lise Dion plus active que jamais. Un numéro comme celui du pole dancing nous a bien montré l’apport de Courtemanche dans le spectacle.

Le numéro le plus audacieux

: L’humoriste nous ramène son personnage de la femme afghane, qui porte la burqa. Prenant l’accent arabe, elle livre une solide interprétation, ne manquant pas de rire de la religion. Ce n’est vraiment pas tous les humoristes qui auraient emprunté cette voie.

La blague grossière la plus drôle

: « Ma chum en est rendu à son troisième lifting. Quand elle éternue, ça sent la noune. Y’a des limites à l’étirement. »

Le personnage du spectacle

: Sans contredit la petite vieille de 92 ans, qui habite dans un C.H.S.L.D.. Dénonçant à sa façon les centres pour personnes âgées, elle se montre intransigeante et surtout très drôle.

Le numéro moins comique

: Celui où Lise Dion raconte une histoire à sa fille en lisant un livre. Comprenant quelques bonnes blagues, il détonnait un peu du reste du spectacle.

Le moment touchant

: Il survient au tout début du spectacle, alors qu’on y voit une vidéo nous montrant des photos de la vie de Lise Dion, sur une chanson que l’humoriste interprète elle-même.

La performance de la soirée

: Au dernier numéro, intitulé Pop Académie, Lise Dion se glisse dans la peau d’académiciens de différentes régions du Québec qui chantent, avec leurs accents respectifs, des chansons de Lynda Lemay, Gerry Boulet, Céline Dion, Isabelle Boulay et Ginette Reno. Sans être des imitations, ou de véritables parodies, les pièces s’avèrent très bien rendues et joliment comiques.

Deux retours réussis

: Après Claudine Mercier, qui revenait le mois dernier, après quatre ans d’absence, Lise Dion a elle aussi effectué un brillant retour. La reine revient prendre son trône.

Des supplémentaires du spectacle Le temps qui court ont été annoncées au Théâtre St-Denis du 5 au 7 avril. Il reste quelques billets pour les supplémentaires des 9 et 10 décembre.

COMMENTAIRES DES INTERNAUTES
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 0
LAISSER VOS COMMENTAIRES
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.